Visiter l'Ecosse pour ses paysages
Featured Voyage

Voyage en Ecosse : randonnées dans les Highlands et sur l’île de Skye

Le récit de notre voyage en Écosse à la découverte des randonnées dans les Highlands et sur l’île de Skye. Nos conseils pour réussir votre voyage en Écosse et faire les plus belles randos. 14 jours de balades entre lacs, montagnes et randonnées côtières.

Il y a quelques semaines, nous avons décidé de partir randonner en Écosse en juin, durant 2 semaines. Nous avions peur de ne pas voir le maximum de choses en moins de temps et puis nous nous sommes dit que si la pluie était de la partie, nous aurions plus de chance en restant plus longtemps. Et on a plutôt bien fait car nous n’avons pas eu de chance avec la météo.

L’Écosse est un pays très proche de la France et on y accède en avion pour un prix très raisonnable. Soit on atterrit à Glasgow, soit à Édimbourg, soit à Inverness. Nous avions choisi la compagnie Ryanair pour son faible cout et car c’est un vol direct. Nous sommes partis de Bordeaux le 9 juin au soir et pensions arriver sans soucis à Édimbourg. Manque de chance, notre avion a eu un soucis (officiellement ils n’avaient pas mis assez de carburant…) et nous avons du nous poser à l’aéroport de Bristol pour changer d’appareil. Nous sommes donc arrivés avec 1h30 de retard à l’hôtel, il est plus de minuit, mais on nous ouvre avec le sourire.

La ligne 100 du bus de l’aéroport est encore en activité à cette heure tardive et nous rejoignons l’hôtel assez facilement. Innkeeper’s Lodge est un hôtel qui se trouve à 15 minutes de l’aéroport en bus, les chambres ne sont pas très grandes ni de première fraicheur mais c’est parfait pour passer une nuit.

Le lendemain, nous prenons deux bus pour nous rendre à l’agence de location de voiture, en plein centre ville. Dans le premier pas de soucis pour payer, mais dans le second il faut avoir l’appoint car ils ne rendent pas la monnaie (1,60£ le ticket par personne), on s’est fait avoir. Il nous dépose non loin de l’agence et on termine à pied, en trainant nos bagages dans les rues pavées. Nous arrivons chez Sixt et on nous remet la voiture. Elle est mieux que prévue, c’est une C4 Picasso, chouette ! nous avions commandé une 308, on peut dire qu’on est surclassés !

Voiture de location C4 Picasso chez SixtPlus tard, nous nous rendrons compte qu’avec une voiture aussi large, ce n’est pas le mieux pour les petites routes d’Ecosse et les routes Single Tracks. Mais au niveau du confort, c’est le top.

Les singles tracks, ce sont des routes où il n’y a assez de largeur que pour un véhicule et où il y a des passing places de temps en temps, c’est à dire un endroit sur le côté pour se garer et laisser passer le véhicule arrivant en face. Si le « passing place » est de votre côté, c’est à vous à vous garer, sinon c’est à l’autre véhicule. En pratique, on fait souvent au premier qui s’arrête… C’est assez facile mais la vitesse moyenne en prend un sérieux coup et il faut parfois beaucoup de temps pour parcourir quelques dizaines de kilomètres (compter une moyenne de 40 km/h par endroit). Si en plus la route est sinueuse ou qu’il y a des côtes, ce sera un vrai bonheur…

Prévoir un gps pour vous déplacer en voiture

En parlant de voiture, n’oubliez pas de prendre un gps ou à en prendre un sur la voiture car internet ne passe pas souvent en Ecosse. Lors d’un autre voyage, nous avions utilisé le gps de nos téléphones pour nous déplacer car on captait internet à peu près partout. Ici c’est plutôt le contraire. On ne capte quasiment jamais en dehors des villes (forfait sosh) donc il vaut mieux avoir une solution de secours.

Nos premiers pas en Ecosse

Nous quittons le centre d’Edimbourg tout doucement. Ce n’est vraiment pas facile de s’adapter à la conduite à gauche mais c’est un modèle automatique donc on peut uniquement se concentrer sur la route, c’est plus facile. Mais, petit à petit on prend confiance et nous voici déjà dans la campagne, roulant vers le Parc National de Loch Lomond et Trossachs.

Nous nous arrêtons à Stirling, qui a un très beau château et centre historique. Le National Wallace Monument, une immense tour gothique tout droit sortie d’un film, est superbe depuis le joli cimetière qui domine la ville. Nous reprenons la route et faisons un petit arrêt à la très belle cathédrale de Dunblane, quelques kilomètres plus loin. Puis, encore quelques miles plus loin, nous arrivons enfin à Baron House, notre B&B pour quelques nuits à venir. C’est une adorable ferme située en pleine campagne, mais à côté d’Aberfoyle, ville avec tous commerces. A notre arrivée des faisans nous attendent même, et le soir nous découvrirons des biches dans les champs environnants.

B&B Baron House à Buchlyvie

B&B Baron House

Lieu : Buchlyvie

Internet : Trouvé sur Booking

Nous déposons nos affaires dans notre très coquette chambre et reprenons la route direction Inversnaid. Après environ 1h à suivre cette toute petite route, truffée de virages et de bosses, nous arrivons au bout du monde, c’est une voie sans issue. Il y a un loch, un hôtel (où a été tourné le film Shinning), une très belle cascade et le West Highland Way qui passe juste derrière.

Voyage en Ecosse : voir des cascadesNos amis les midges

Nous faisons connaissance avec l’animal local, celui que vous ne pourrez pas manquer lors de votre séjour en Ecosse, entre mai et septembre : le midge. (Pas vraiment) adorable petit moucheron, qui vous tourne sans arrêt autour de la tête, ne vous quitte pas d’une semelle et vous pique si c’est une femelle. Nous reprenons la même route pour aller diner ensuite. Que c’est beau, il y a des rhododendrons sauvages un peu partout le long des routes, en grosses grappes rose/violet !

Nous nous arrêtons à Aberfoyle au Forth Inn, pub sympathique situé le long de la voie principale. Une cuisine simple mais bonne y est servie avec le sourire. Soupe de lentilles, fish&chips, hamburger-frites, cheesecake et dark fudge cake sont à l’honneur.

Le matin du second jour, un fantastique petit déjeuner écossais et continental à la carte nous est servi. Bacon, saucisse, boudin noir, oeufs au plat, oeufs brouillés, pancakes et autres mets parfaits pour débuter une grosses journée. Nous nous rendons non loin, à Conic Hill, pour en faire l’ascension. C’est une randonnée vraiment à faire, depuis son sommet (lorsqu’il n’est pas dans les nuages) on a une superbe vue sur le Loch Lomond et ses dizaines d’îles.

Non loin de là, nous faisons l’après-midi une jolie balade dans la forêt, pour aller découvrir les bracklinn falls, des cascades et un joli pont en bois suspendu au-dessus d’elles. A Killin, nous avons découvert les falls of Dochart, de très petites cascades et un joli pont en pierre. Il y a au bout du pont à gauche une petite marche en bois qui permet de passer de l’autre côté et accéder au pied du pont et à d’autres cascades, ce n’est pas connu des touristes (sauf de ceux qui fouinent, comme nous).

Ascension de Ben A’An

Le troisième jour, nous nous rendons près de Callander, sur le parking payant (3£ la journée) pour faire la randonnée au sommet du Ben A’An. Ça grimpe sec dans une forêt déboisée, mais au sommet la vue est une des plus belle de l’Ecosse, on se croirait en Norvège face à un fjord ! même par temps humide, ne manquez vraiment pas de la faire. Nous nous arrêtons à la pharmacie de Aberfoyle pour acheter un répulsif à midges conseillé par un ranger : le SMIDGE.

Randonnée à Ben A'AnL’après-midi, on se rend de nouveau à Inversnaid et on suit durant près de 2 heures le West Highland Way, le fameux trek d’Ecosse. Jolie forêt en bord de loch, mais il manque de points de vue sur celui-ci. Nous avons l’occasion de tester le Smidge, qui est plutôt efficace (en plus il marche aussi contre les tiques, présents en nombre dans le pays). Nous échangeons avec des randonneurs qui font le trek sur 2 semaines, en prenant leur temps.

A Aberfoyle se trouve un CO’OP, un supermarché alimentaire, très intéressant niveau prix. Vous en trouverez facilement dans toutes les villes. Dans les villages il y a plutôt de petites épiceries ou bien il faudra vous contenter des stations essence (souvent assez bien fournies tout de même). La pluie et les mitges nous laissent un répit au retour de la randonnée, et nous dinons devant le B&B, dans ce charmant cadre naturel.

Le quatrième jour, le temps ne semble pas vouloir s’améliorer, le sol est trempé et le ciel orageux. Après un solide petit déjeuner, nous voici en train de découvrir le joli village de Luss, sur les rives du Loch Lomond. Il y a plusieurs randonnées à faire autour du village, mais comme le parking est payant, ça n’incite pas vraiment à rester (1h = 1£).

Visite du château d’Inveraray

Voyage en Ecosse : visite du château d'InverarayNous faisons un peu de route et arrivons à Inveraray. Le château qui porte le même nom mérite vraiment le détour. C’est celui qui sert de décors pour la série Dowtown Abbey. Mais au-delà de ça, l’extérieur est un véritable régal pour les yeux, même pour ceux qui ne sont pas très vieilles pierres. Il vous faudra débourser 10£ / personne pour vous garer au parking du château et visiter les jardins et la bâtisse. Ce montant est réduit à 2£ si vous vous contentez de le voir de derrière les grilles. L’intérieur est relativement intéressant mais le personnel moyennement aimable (surtout si on est français apparemment).

Nous reprenons la voiture et découvrons le sauvage Glen Douglas et sa base militaire au début de celui-ci. Le supermarché Co-op fait souvent des réductions intéressantes lorsque les produits frais arrivent près de la date de péremption : ce soir c’est triffle géant au chocolat pour le dessert ! Après, nous nous baladons près du B&B et avons la chance de revoir la jolie biche de la veille, dans son champs.

Cinquième jour : en route pour Glencoe

Le matin du cinquième jour, nous prenons la route pour Glencoe. Nous faisons un très joli détour par le Loch Awe et son mignon château sur l’eau. Une jolie biche nous donne l’espoir de voir un cerf, dans la forêt, mais ce sera pour une autre fois malheureusement.

Juste avant Kilmartin se trouve un très joli château en ruine, en haut duquel on peut grimper (et c’est gratuit). Préférez cet arrêt plutôt que celui pour les menhirs ou les pierres gravées de Kilmartin qui sont vraiment décevants. Nous nous arrêtons en bordure de route pour prendre en photo un loch, et nous marchons dans l’herbe.

Hélas, nous ne connaissions pas encore les mini-bébés-tiques, ce fut chose faite. A nous deux nous totalisions 9 tiques alors que nous avions marché seulement 3 minutes dans l’herbe…

Nous arrivons enfin à Duror à la guesthouse (pas très facile à trouver). Elle se situe en bordure du loch, avec une vue merveilleuse sur celui-ci ! Le soir nous dinons face à un semi-coucher de soleil (presque inexistant) et au château de Stalker, juste à côté de là.

Guesthouse Druimgrianach

Guesthouse Druimgrianach Twin bed Room

Lieu : Duror

Internet : trouvé sur Airbnb

Le matin suivant, nous sommes à nouveau réveillés par la lumière du jour. Le soucis, c’est qu’en Ecosse il n’y a que des rideaux aux fenêtres, pas de volets ou stores. Alors, comme en juin la luminosité est à son comble, à 5h30 il fait déjà bien jour. N’hésitez pas à vous équiper si vous voulez dormir correctement.

Des randonnées sous la pluie

Nous prenons notre petit déjeuner et filons à Glencoe, à 10 minutes en voiture de là. Nous faisons les 3 randonnées de Glencoe Lochan en 1 seule grande boucle, c’est très joli et il y a peu de monde (peut être à cause de la pluie).

Balade à Glencoe Lochan
Nous mixons les 3 balades de Glencoe Lochan pour en faire une seule un peu plus longue

Nous nous arrêtons ensuite aux falls of Glencoe, des cascades en bordure de route.

Puis nous grimpons à un col, après une rude montée, dans une vallée à côté de Lost Valley. Un peu plus loin, nous faisons la randonnée de Steall Meadows, qui amène à une très jolie cascade sous le Ben Nevis. On peut même traverser la rivière sur des câbles en acier, c’est très sympa !

Montagne près de Glencoe en Ecosse
Un bel endroit pour un début de randonnée assez intéressante près de Glencoe
Randonnée à Steall Meadows
Très belle randonnée jusqu’à la cascade de Steall Meadows près de Glencoe

Nous rentrons, après un petit détour par un Co-op, à 5 minutes de Fort William. J’adore vraiment de plus en plus ces clémentines (ou poires, pêches) qui flottent dans du jus de fruit, vendues dans des verres en plastique : ça permet de manger des fruits facilement.

Randonnée au Pap de Glencoe

sur le sommet de la randonnée du Pap of GlencoeLe 7ème jour, nous grimpons au Pap de Glencoe et descendons sous la pluie. La vue depuis le sommet est vraiment très belle, mais déjà dans la montée elle est déjà assez intéressante. Au retour nous déjeunons sous les arbres : grosse erreur. Les midges s’invitent et on en retrouve même dans nos aliments!

Lost Valley

Sur la randonnée de Lost ValleyPuis direction la 2ème randonnée de la journée : Lost Valley. Après une forte montée, on arrive dans un cirque où se trouve un ruisseau et de gros blocs rocheux. C’est marrant, ça ressemble beaucoup aux Pyrénées ! Le soir, nous dinons face au loch, à côté de la guesthouse, mais toujours pas de coucher de soleil.

Départ pour l’île de Skye

Le matin du 8ème jour, nous quittons la guesthouse, ses lévriers et le joli loch. Nous nous arrêtons à Eilen Donan Castle, un peu avant le pont de Skye. Les places sont chères ici et il y a du touriste au kilomètre carré. C’est très joli, mais l’entrée est chère, il y a foule et nous n’avons pas assez de temps de toute façon. Nous passons le pont qui mène à l’île de Skye, et nous voici arrivés à destination : Skye, nous voilà !

Au premier abord, cela ressemble autant à ce que nous venons de quitter. Mais les falaises déchiquetées, les vagues tumultueuses et ce bleu magnifique de l’eau nous redonnent le sourire.

Nous arrivons à notre guesthouse et profitons de sa fantastique vue sur l’Atlantique, depuis la chambre.

B&B The Braes à 9 km de Portree

B&B The Braes, Portree

Lieu : A 9 km de Portree sur l’île de Skue

Internet : trouvé sur Airbnb

On file ensuite à Portree, capitale touristique de l’île. Puis on continue un peu, on quitte la route principale pour celle qui part à gauche et on arrive dans le coin des Quiraing. De là part une fantastique randonnée qui longe les falaises : Bioda Buidhe. Nous avons enfin droit à un coucher de soleil et c’est grandiose ! 2 heures de randonnées et de pur bonheur.

Ile de Skye en EcosseRandonnée à Old Man of Storr

Le matin suivant, vu que nous avons eu une courte nuit, c’est un peu difficile. Mais le fantastique petit déjeuner de Don nous redonne le sourire. Face au loch, porridge et salade de fruits sont bien vite avalés pour ne pas en laisser une miette. Nous arrivons à 8h30 au parking de Old Man of Storr et il y a déjà 5 voitures. Le ciel est bizarrement bleu et pas un nuage ne traine. Nous grimpons tout en haut des falaises et profitons de cette vue que nous avons vu tant de fois en photo.

Nous redescendons et voulons poursuivre avec la randonnée aux Quiraing mais impossible de se garer, à 11h c’est trop tard ici. Le parking est plein et il n’y a plus aucune place correcte.

Nous roulons donc un peu plus et faisons la randonnée pour se rendre à Claigan Coral Beaches, très jolie. Au retour, des phoques se donnent en spectacle dans l’eau ! Un joli spectacle auquel nous ne nous attendions pas.

Soirée à Nest Point

Puis nous nous rendons à Nest Point lighthouse, le phare si photographié sur l’île. Nous passons la soirée là à voir défiler les photographes le long des falaises. Le coucher de soleil d’hier n’est plus qu’un vague souvenir, mais le coin est superbe.

Nest PointBoucle des Quiraing

Le lendemain, nous arrivons à 9h00 pour débuter la randonnée des Quiraing, c’est mieux, nous trouvons de la place. Nous faisons la grosse boucle et ne le regrettons pas. Le ciel est orageux mais très lumineux, qu’est-ce que c’est beau ! et la vue porte loin, sur des iles, les falaises et ces blocs rocheux aux forces acérées. Nous nous arrêtons ensuite à Kilt Rock, une cascade maigrichonne qui se jette dans l’océan.

Puis nous nous baladons dans le village de Portree. Il est bien plus joli dans les films… En réalité il n’a pas vraiment de charme, son port sent horriblement mauvais et ses boutiques n’ont aucun intérêt (ils vendent tous les mêmes attrapes touristes).

Nous nous rendons ensuite aux Fairy Pools pour repérer pour la randonnée de demain. Là, vu la pluie et le vent, il est impossible de mettre le nez dehors et puis quel intérêt de faire une randonnée quand les éléments se déchaînent ?

Randonnée aux Fairy Pools

Randonnée aux Fairy PoolsLe matin du 11ème jour, nous arrivons à 9h00 au Fairy Pools et il y a déjà 4 voitures (2 heures plus tard, il y en a sur le bas côté de la route, sur les 2 parkings et un peu partout, ça fait peur !). La randonnée longe les cascades qui se succèdent et est très jolie. Il vaut mieux arriver tôt pour éviter le flot de touristes munis d’appareils photos et de GoPro. Grâce à notre guide Lonely Planet, nous nous arrêtons ensuite à Oysters Sheld, où on peut déguster des huitres, homards ou noix de St Jacques pour pas cher. Un arrêt obligé à la distillerie Tallisker, situé juste en dessous, s’impose. Nous faisons ensuite la randonnée de Kamasudari qui amène à une belle plage et à un loch, au milieu des montagnes. Nous terminons la journée à Elgol, avec sa très belle plage de galets et ses vaches Highland que nous croisons sur la route.

Une randonnée à côté de la chambre d’hôte : Ben Tianavaig

Le douzième jour, nous grimpons à Ben Tianavaig, un sommet duquel on a une très belle vue sur Portree, Old Man of Storr et Skye. La pluie s’invite, ainsi qu’un vent violent. Nous croisons pourtant d’autres personnes qui y grimpent. Puis on décide d’aller découvrir la route la plus au nord de l’île, en voiture. Puis nous allons découvrir la galerie d’un photographe installé sur l’île depuis 9 ans. Nous terminons la journée en faisant la randonnée qui débute au très joli (et très photographié) pont de Sligachan.

Retour sur le continent

Le lendemain, nous quittons l’île sous le soleil et quelques nuages. Nous nous arrêtons à Plockton, un mignon village dans une baie. Nous faisons route vers Inverness et nous arrêtons ensuite à Carrbridge, un très joli pont vraiment très arrondi. Si vous êtes dans le coin, ne manquez pas de visiter l’artiste qui se trouve là, avant le pont, et qui fait de superbes peintures et poteries. Nous nous arrêtons à Aviemore, capitale des sports de montagne dans les Cairngorms.

Puis nous faisons route vers le Loch Rannoch, où notre hôtel est réservé sur les rives : Macdonald Loch Rannoch Hotel & Resort. La vue depuis la chambre sur le loch est superbe ! Nous faisons quelques miles encore pour arriver tout au bout, à Rannoch Station et débutons la randonnée qui part de là pour aller à Glencoe. Nous bifurquons dans les bois et sur le plateau nous découvrons une foule de biches et un faisan sauvage.

MacDonald Loch Rannoch Hotel & Resort

Hôtel Macdonald Loch Rannoch Hotel & Resort

Lieu : Au bord du Loch Rannoch

Internet : trouvé sur Booking

Au retour, le long de la route, notre joie est immense lorsque nous croisons un cerf élaphe ! puis un second, avec une superbe ramure ! Enfin, nous en aurons vu !

Et retour en France

Le matin du retour, nous nous promenons sur les rives du Loch Rannoch, puis faisons route vers Edimbourg pour rendre la voiture chez Sixt. Tout se passe bien, on connait l’endroit donc c’est plus facile qu’à l’aller. La personne qui réceptionne la voiture fait le tour du véhicule pour vérifier que tout va bien, nous fait signer le papier de retour et on peut s’en aller. Deux jours plus tard, j’ai reçu un compte rendu par mail avec la facture qui avait été validée en début de séjour. C’est parfait.

Il ne nous reste plus qu’à prendre le bus pour retourner à l’aéroport. C’est assez simple car il y a un arrêt juste à côté donc on prend le bus 36 (1.6£ par personne et il faut avoir la monnaie) puis le bus 100 qui est la ligne directe vers l’aéroport (4.5£ par personne pour ce trajet mais le conducteur rend la monnaie).

Au cours de ce voyage, nous aurons vu une foule d’animaux durant notre voyage : des mulots, faisans, phoques, vaches Highland, biches et cerfs élaphes, tiques et midges. Nous avons essayé de voir des loutres, dauphins et baleines mais n’y sommes pas arrivés. Le retour s’est passé sans soucis, et nous avons regagné Bordeaux et ses températures bien plus élevées. En Ecosse, elles oscillaient entre 11 et 21 pour le grand maximum, lorsqu’il y avait du soleil. Mais comme il y avait souvent du vent, elles étaient en réalité plus faibles.

Similar Posts:

Xavier Argeles

Je fais des randonnées depuis 1995 en France et partout dans le monde. J’ai fais le GR 20 en 2006 et le trek du Laugavergur en Islande en 2015. Administrateur de randozone, j’essaye de partager cette passion avec vous.

http://www.randozone.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *