Environnement

Bouquetin des Cerces : l’hiver meurtrier

La population est amputée du quart de ses membres. Les plus faibles, principalement des cabris et de vieux animaux n’ont pas vu le printemps.

ecrins-parcnational.fr – Le cinquantième hiver de la plus ancienne colonie réintroduite en France aura été tristement mémorable. En hiver la neige ne fait pas le bonheur de tous… Cette année les conditions climatiques ont été très difficiles pour les ongulés sauvages et en particulier pour la population de bouquetins du massif des Cerces. L’hiver, les bouquetins « marchent à l’économie d’énergie ». Pour eux, le but est d’atteindre le printemps grâce aux réserves accumulées pendant les belles saisons. Les animaux descendent dans les vallées, se cantonnent aux barres rocheuses ou sur les croupes ventées où la neige reste le moins longtemps et limitent leurs déplacements au maximum. « Cet hiver, les conditions météo ont été particulières » précise Eric Vannard, garde moniteur du Parc national des Écrins dans le secteur du Briançonnais et responsable du suivi de cette population.

Lire l’article en entier

Similar Posts:

Xavier Argeles

Je fais des randonnées depuis 1995 en France et partout dans le monde. J’ai fais le GR 20 en 2006 et le trek du Laugavergur en Islande en 2015. Administrateur de randozone, j’essaye de partager cette passion avec vous.

http://www.randozone.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *